Activités

Colloques

René Felber devant le Parlement.

Laboratori di Dodis. Politique d'intégration européenne de la Suisse

Le premier Laboratorio di Dodis aura pour thème la politique d’intégration européenne de la Suisse. Pour cela, nous avons choisi la date historique du 6 décembre 2022, soit les 30 ans d'une des votations les plus impactantes de l'histoire de la Suisse. En ce jour, le peuple et les cantons répondent par un non serré à l'accord sur l'Espace économique européen (EEE) et, ce faisant, obligent le Conseil fédéral et l'administration à revoir l'ensemble de leur stratégie d'intégration européenne. En effet, suite à cette votation l'idée d'une adhésion de la Suisse à la Communauté européenne, formulée comme l'objectif à moyen termes du gouvernement en 1991, perdra progressivement de vigueur et de soutien politique. Dodis a débuté depuis 2020 la troisième série des Documents diplomatiques suisses, centrée sur la décennie 1990. À travers la publication de ces documents rendus accessibles depuis peu, Dodis se place aux avants postes historiographiques de la recherche en archives et défriche ainsi de nouveaux sujets de recherche. Néanmoins, les quelques jalons posés par Dodis ne sauraient combler d'aussi vastes sujets et se limitent à donner des pistes pour des recherches monographiques. C'est dans cet esprit que nous vous invitons à participer à un atelier de recherche afin de stimuler l'intérêt historique pour l'intégration européenne de la Suisse au sens large. La politique d'intégration européenne de la Suisse s'avère être un sujet primordial des deux volumes DDS déjà édités par Dodis et de celui en cours d’élaboration. Au centre des préoccupations du début de la décennie 1990, on trouve les négociations sur l’EEE, l'accord de transit et la demande d’adhésion à la CE. Au-delà de l’intégration européenne per se, la question de la restructuration du continent européen occupe toutes les attentions : dissolution de l’Union Soviétique, aide aux pays d’Europe de l’Est, CSCE, Conseil de l’Europe, etc. Les plateformes de discussion ne manquent pas et la Suisse est amenée à redéfinir sa politique étrangère de manière globale et constante, ce qui rend ce sujet si passionnant. Nous lançons donc un appel à participer et à faire participer les personnes qui s’intéressent à l’histoire de l’intégration européenne de la Suisse durant les années 1980 et 1990 à cet atelier. Dodis se propose de présenter ses avancées et les principaux enseignements issus de ses recherches. Nous espérons vivement que des étudiant.e.s, doctorant.e.s et des chercheuses et chercheurs de vos institutions viendront nous faire part de leurs propres expériences, pistes de recherche et intérêts. La journée aura lieu dans le bâtiment des Archives fédérales à Berne le mardi 6 décembre 2022 dès 9h30. Pour de plus amples informations ou pour vous inscrire, n’hésitez pas à nous écrire à mattia.mahon@dodis.ch. Flyer
lire la suite
Seminari di Dodis

Die Schweiz und China: Diplomatische Gratwanderungen im Kalten Krieg

Dr. Ariane Knüsel präsentiert am 20. Juni 2022 ihre Forschungen zu den Beziehungen Schweiz–China im Kalten Krieg. Für die Schweizer Regierung glichen die Beziehungen zur Volksrepublik China zwischen 1950 und 1989 immer wieder einer diplomatischen Gratwanderung. Die Schweiz war auf gute bilaterale Beziehungen zu China angewiesen, um den internationalen Ruf der Schweizer Neutralität zu verbessern und die Schweiz als Vermittlerin im Kalten Krieg zu etablieren. Auch sollten Schweizer Firmen so einen Vorteil auf dem chinesischen Markt bekommen. Gleichzeitig hatte aber die frühe Aufnahme der diplomatischen Beziehungen zur Folge, dass die Schweiz von den 1950er bis in die 1970er Jahre zum Zentrum der chinesischen Präsenz in Europa mit zahlreichen wirtschaftlichen, politischen, kulturellen und nachrichtendienstlichen Netzwerken wurde. Akten aus westlichen und chinesischen Archiven sowie Oral History Interviews belegen die Sonderrolle, welche die Schweiz für China spielte, zeigen aber auch, dass chinesische Spionage in der Schweiz, Tibetische Flüchtlinge, unterschiedliche diplomatische Kommunikationsgepflogenheiten sowie die Schweizer Pressefreiheit die bilateralen Beziehungen immer wieder auf eine harte Probe stellten. Die Veranstaltung findet am 20. Juni 2022 um 12:15 Uhr im Schweizerischen Bundesarchiv, Archivstrasse 24 in Bern statt. Beschränkte Platzzahl, verbindliche Anmeldung bis zum 15. Juni 2022 an dodis@dodis.ch. Flyer
lire la suite
Le 23 mars 2022 a lieu la soirée thématique «La Suisse et la Géorgie» à l’université de Bâle

Soirée thématique «La Suisse et la Géorgie» du 23 mars 2022

Le 23 mars 1992, le Conseil fédéral notifie au gouvernement géorgien sa reconnaissance et l’établissement de relations diplomatiques. À l’occasion du 30e anniversaire, nous lançons un regard sur l’histoire de cette relation aux multiples facettes. Pour la Suisse, la question de la reconnaissance ne se pose pas pour la première fois après l’effondrement de l’Union soviétique: déjà après la désintégration de l’Empire tsariste suite à la révolution russe de 1917, la République démocratique de Géorgie s’efforce d’obtenir une reconnaissance internationale. La Suisse joue un rôle particulier dans ce processus, car certains politiciens géorgiens ont fait leurs études en Suisse et ont qualifié la Suisse de «modèle politique» de la Géorgie. Nous profitons du 30e anniversaire de la reconnaissance de la Géorgie par la Suisse pour faire une rétrospective historique intitulée «Die Schweiz und Georgien: Stationen einer Beziehungsgeschichte». Le 23 mars 2022, à 18h15, Université de Bâle, Salle -201. Inscription et contact: fenja.laeser@unibas.ch. Flyer Programme Prof. Dr. F. Benjamin Schenk, Prof. pour l’histoire de l’Europe de l’Est, Université de Bâle: Accueil Son Excellence Revaz Lominadze, Ambassadeur de la République de Géorgie en Suisse et à la Principauté du Liechtenstein: Mot de bienvenue (tbc) Dr. Thomas Bürgisser, Documents diplomatiques suisses (Dodis), Berne: La reconnaissance de la Géorgie par la Suisse en 1991/1992 et le contexte historique (Introduction) Fenja Läser, M.A., Département d’histoire de l’université de Bâle: «L’appui de la sœur aînée?» Die Schweiz, die Demokratische Republik Georgien und die Anerkennungsfrage (1918–1921) (Exposé) Apéro
lire la suite

Genève et l'avenir du multilatéralisme

La création, en 1919, de la Société des Nations marque à la fois les débuts du multilatéralisme moderne et l'essor de la Genève internationale. 100 ans plus tard, ce sont une quarantaine d'organisations internationales, les représentations diplomatiques de 179 États et des centaines d’ONG qui travaillent ensemble depuis Genève à la construction d’un monde plus sûr, plus juste et plus prospère. Dans un univers toujours plus interdépendant, la coopération internationale est de plus en plus nécessaire. Seules des réponses multilatérales permettront de faire face aux défis globaux auxquels nos sociétés sont confrontées. Qui sont les acteurs et quels sont les processus de décision actuels et à venir? Quel est le rôle de Genève dans ce contexte en évolution? C’est le thème du débat organisé à l’Université de Genève en partenariat avec les autorités fédérale, cantonale et communale, l’Office des Nations Unies à Genève et la Fondation pour Genève. L’événement ponctue une journée de célébration du centenaire du multilatéralisme à Genève lors de laquelle la Confédération, le Canton et la Ville de Genève renouvelleront, par la signature d’une déclaration conjointe, leur engagement en faveur de la Genève internationale.Débat en présence de Ignazio Cassis, Chef du Département fédéral des affaires étrangères et Tatiana Valovaya, Directrice générale de l'Office des Nations Unies à Genève.Présentation de Sacha Zala, directeur du centre de recherche Dodis et co-éditeur de l'ouvrage «La Suisse et la construction du multilatéralisme» (www.dodis.ch/q14). Plus d'informations.
lire la suite