Activités

Colloques

Le 23 mars 2022 a lieu la soirée thématique «La Suisse et la Géorgie» à l’université de Bâle

Soirée thématique «La Suisse et la Géorgie» du 23 mars 2022

Le 23 mars 1992, le Conseil fédéral notifie au gouvernement géorgien sa reconnaissance et l’établissement de relations diplomatiques. À l’occasion du 30e anniversaire, nous lançons un regard sur l’histoire de cette relation aux multiples facettes. Pour la Suisse, la question de la reconnaissance ne se pose pas pour la première fois après l’effondrement de l’Union soviétique: déjà après la désintégration de l’Empire tsariste suite à la révolution russe de 1917, la République démocratique de Géorgie s’efforce d’obtenir une reconnaissance internationale. La Suisse joue un rôle particulier dans ce processus, car certains politiciens géorgiens ont fait leurs études en Suisse et ont qualifié la Suisse de «modèle politique» de la Géorgie. Nous profitons du 30e anniversaire de la reconnaissance de la Géorgie par la Suisse pour faire une rétrospective historique intitulée «Die Schweiz und Georgien: Stationen einer Beziehungsgeschichte». Le 23 mars 2022, à 18h15, Université de Bâle, Salle -201. Inscription et contact: fenja.laeser@unibas.ch. Flyer Programme Prof. Dr. F. Benjamin Schenk, Prof. pour l’histoire de l’Europe de l’Est, Université de Bâle: Accueil Son Excellence Revaz Lominadze, Ambassadeur de la République de Géorgie en Suisse et à la Principauté du Liechtenstein: Mot de bienvenue (tbc) Dr. Thomas Bürgisser, Documents diplomatiques suisses (Dodis), Berne: La reconnaissance de la Géorgie par la Suisse en 1991/1992 et le contexte historique (Introduction) Fenja Läser, M.A., Département d’histoire de l’université de Bâle: «L’appui de la sœur aînée?» Die Schweiz, die Demokratische Republik Georgien und die Anerkennungsfrage (1918–1921) (Exposé) Apéro
lire la suite

Genève et l'avenir du multilatéralisme

La création, en 1919, de la Société des Nations marque à la fois les débuts du multilatéralisme moderne et l'essor de la Genève internationale. 100 ans plus tard, ce sont une quarantaine d'organisations internationales, les représentations diplomatiques de 179 États et des centaines d’ONG qui travaillent ensemble depuis Genève à la construction d’un monde plus sûr, plus juste et plus prospère. Dans un univers toujours plus interdépendant, la coopération internationale est de plus en plus nécessaire. Seules des réponses multilatérales permettront de faire face aux défis globaux auxquels nos sociétés sont confrontées. Qui sont les acteurs et quels sont les processus de décision actuels et à venir? Quel est le rôle de Genève dans ce contexte en évolution? C’est le thème du débat organisé à l’Université de Genève en partenariat avec les autorités fédérale, cantonale et communale, l’Office des Nations Unies à Genève et la Fondation pour Genève. L’événement ponctue une journée de célébration du centenaire du multilatéralisme à Genève lors de laquelle la Confédération, le Canton et la Ville de Genève renouvelleront, par la signature d’une déclaration conjointe, leur engagement en faveur de la Genève internationale.Débat en présence de Ignazio Cassis, Chef du Département fédéral des affaires étrangères et Tatiana Valovaya, Directrice générale de l'Office des Nations Unies à Genève.Présentation de Sacha Zala, directeur du centre de recherche Dodis et co-éditeur de l'ouvrage «La Suisse et la construction du multilatéralisme» (www.dodis.ch/q14). Plus d'informations.
lire la suite