metagrid.ch

Mise en réseau de ressources relatives à l’histoire suisse

Metagrid.ch est un projet de mise en réseau de ressources relatives à l’histoire suisse. Le système permet de créer, gérer et mettre en valeur des liens entre mêmes entités (personnes, organisations, lieux …) disponibles auprès de divers sites internet et bases de données.

L’intérêt?

Dans leur travail quotidien, les personnes en charge de bases de données établissent des liens vers d’autres sites. C’est ainsi que de nombreux projets historiques proposent des renvois à des articles du Dictionnaire historique de la Suisse. Ces liens ont cependant l’inconvénient d’être unidirectionnels : un lien du site A vers le site B établit de fait une équivalence entre deux entités (par exemple deux articles sur la même personne), toutefois, seul le site A bénéficiera de cette information. Si le site B souhaite à son tour bénéficier d’un lien vers le site A, le travail déjà effectué devra être répété dans l’autre sens. En outre, les liens html « statiques » sont difficiles à mettre à jour. metagrid.ch résout cette question de manière simple et efficace en mettant à disposition un web service qui gère les liens entre les bases de données.

Les projets participant

Les projets participant à metagrid.ch optimisent et simplifient ainsi la gestion des liens et la mise à jour de ces données. En outre, chaque projet bénéficie des informations mises à disposition par les autres projets. Chaque projet est également libre d’insérer, au moyen de widgets, les liens vers les sites qu’il juge utiles. Grâce au système offert par metagrid.ch, il est ainsi possible pour les projets participants d’enrichir leurs propres pages d’informations complémentaires pertinentes, leur permettant d’augmenter leur visibilité.

Les utilisateurs

Les utilisateurs disposent grâce au web service d’une source fiable d’informations et de ressources supplémentaires, ainsi que de nouvelles pistes de recherche et de consultation.

Il est prévu que metagrid.ch soit compatible avec les standards existants en matière d’identification et d’échange de données (par exemple le PND), mais le système est suffisamment flexible pour fonctionner également dans les cas où il n’est pas possible d’utiliser de standard.